time :  jeudi 15 novembre 2018. time : 17:47:09

Six pôles d’expérimentation retenus pour tester des projets autour des mobilités douces

La Société du Grand Paris lance, en partenariat avec le Stif et en lien avec les collectivités locales, un appel à projets pour imaginer et tester les solutions innovantes en matière de mobilité autour de six futurs pôles du Grand Paris Express. La sélection des projets aura lieu en juin prochain, et les premières expérimentations commenceront à l’automne.  

Avec la construction de 200 km de lignes de métro automatique et de 68 nouvelles gares d’ici à 2030, les chantiers du Grand Paris sont identifiés comme une opportunité unique de solliciter les entreprises afin de promouvoir, développer et tester leurs solutions innovantes pour repenser les quartiers et l’intermodalité aux alentours des gares, lancer de grands projets urbains et concevoir de nouveaux espaces publics. Cet appel à projets, le 4e après ceux portant sur la proximité, la mobilité et les déblais, permettra d’identifier et de tester sur des chantiers, pendant des périodes de six mois, les solutions qui favorisent ce que la SGP appelle les nouvelles mobilités actives, électriques et numériques.

Favoriser des modes de déplacement alternatifs à la voiture 

Ce concours concerne plus précisément les nouvelles mobilités douces, telle que le vélo, et la mobilité numérique, ou comment mieux intégrer applications, médias ou informations voyageurs dans l’espace public. In fine, il s’agira, pour les projets en lice, de favoriser les logiques d’intermodalité, d’imaginer des moyens alternatifs/intelligents de déplacement dans les zones couvertes par les pôles (voir-ci-dessous), avec l’objectif de réduire l’usage de la voiture et de favoriser des modes alternatifs de transport répondant notamment à une recherche d’impact en matière de développement durable.

Six pôles d’expérimentation

Dès septembre 2017, les entreprises lauréates expérimenteront leurs solutions pendant six mois. Six pôles d’expérimentation ont été retenus : Antonypôle (ligne 18), Bondy (ligne 15 Est), La Courneuve Six Routes (lignes 16 et 17 Nord), Rueil-Suresnes Mont-Valérien (ligne 15 Ouest), Saint-Denis Pleyel (lignes 15 Est, 15 Ouest, 16 et 17 Nord) et Val-de-Fontenay (ligne 15 Est). Jusqu’à 50 000 euros pourront être mobilisés pour chaque projet, ainsi qu’une aide technique et méthodologique. « Lorsqu’elles seront mises en service, les 68 gares du Grand Paris Express seront à l’image de la métropole moderne et durable que nous voulons bâtir », espère Philippe Yvin, le président du directoire de la SGP.

Enregistrer

Laisser votre commentaire

Articles similaires