time :  lundi 25 octobre 2021. time : 09:49:38

L’épineux financement du Grand Paris Express

Plus important projet d’infrastructure d’Europe, le GPE offrira 200 km de nouvelles lignes automatiques permettant de desservir 68 nouvelles gares. Malgré la pandémie de Covid-19, une nouvelle étape a été franchie avec la pose des premiers rails dans l’arrière gare de Noisy-Champs. Mais le financement, s’il est sécurisé pour moitié, reste un sujet très sensible.

Près de six ans après le coup d’envoi des travaux de ce que beaucoup appellent le chantier du siècle, la pose à l’été 2020 des premiers rails sur la Ligne 15 Sud restera comme l’un des faits marquants de l’année écoulée pour le projet du Grand Paris Express (GPE). Cette étape a signé le début du basculement des travaux de génie civil – matérialisés par le creusement des tunnels et la construction des gares – vers l’installation des équipements des systèmes de transport. Mais pas partout. Sur d’autres sites, comme sur la Ligne 18, les travaux de génie civil dont démarré il y a quelques mois. Pour la Ligne 17, le premier tunnelier a été baptisé à la rentrée à Bonneuil-en-France sur le chantier du Puits Flandres, portant à 20 le nombre de tunneliers en service. Fin septembre, la consultation était lancée pour le premier marché de conception-réalisation du tronçon Ouest de la Ligne 15 allant de l’ouvrage de service Île de Monsieur (Sèvres) à l’ouvrage Parc des Bruyères (Courbevoie).

Découvrez l’article complet dans le magazine

Laisser votre commentaire

Articles similaires