time :  jeudi 15 novembre 2018. time : 18:40:23

« Inventons la métropole » : des projets en danger

À Nogent, Saint-Ouen ou Clichy, les lauréats du concours d’urbanisme se retrouvent confrontés à l’opposition des habitants ou à des obstacles techniques.

Par Thomas Leroy (TOUTécrit)

Ce devait être l’immeuble « phare » de la Marne. Finalement, le projet Rêves‘N’ Rives, prévu sur le site de Nogent-sur-Marne, tombe à l’eau. Du moins pas dans son aspect initial. Le programme qui propose trois bâtiments dont une tour de 18 étages sur les bords du fleuve, a suscité un tollé auprès des habitants et incité le maire de la ville à faire marche arrière. Non seulement les pétitions de protestation se sont multipliées mais les risques de crue rendaient, de toute façon, la construction complexe. Même sanction à Joinville-le-Pont où le projet Passerelles, jugé trop « monumental », devra être revu par l’agence Lankry.

Colère des habitants

Après la présentation en grande pompe des 51 lauréats, le 18 octobre dernier, voici venue l’heure des déconvenues. À Vanves, une opposition se forme contre la création du foyer pour jeunes travailleurs. À Choisy, c’est le futur centre de santé, structure massive et contemporaine, qui ne passe pas. Mais le projet le plus contesté se situe probablement à Clichy-la-Garenne où il est question d’adosser une tour (photo) à la Maison du Peuple, classée monument historique. « Mettre des appartements de luxe à cheval sur la Maison du Peuple, c’est mépriser son histoire sociale », a ainsi résumé au Monde François Chatillon, architecte en chef des Monuments historiques. Il semblerait qu’au nom de la confidentialité des projets, la concertation avec les habitants et les services des des villes concernées, n’aient pas eu lieu…

Problèmes budgétaires

Dans d’autres cas, le projet n’est tout simplement pas viable. Ainsi, le centre du design des Puces, à Saint-Ouen, a purement et simplement été abandonné, pour des raisons budgétaires. « Les propositions en termes de loyer ont été bien inférieures à ce que l’on était en droit d’espérer sur un tel secteur », a tranché William Delannoy, maire UDI de la ville de Seine-Saint-Denis. Reste que de nombreux projets se concrétiseront. Le promoteur Pichet prévoit ainsi de déposer des permis de construire d’ici la fin de l’année pour ses programmes à Villejuif et Bobigny. De quoi maintenir l’enthousiasme autour du Grand Paris.

Laisser votre commentaire

Articles similaires