time :  jeudi 15 novembre 2018. time : 18:34:50
Dernier numéro

LA MÉTAMORPHOSE DES GARES

 Les gares deviennent des espaces de services et des centres de vie fédérant les quartiers environnants et créant de l’activité pour les communes qui les accueillent. Élément urbain central, la gare est un outil majeur de la mobilité en Ile-de-France.

Autres usages, autres paysages

De ce symbole de modernité où les badauds se pressaient dans les centres-villes au XIXe, la gare a totalement perdu son aura au siècle dernier. Le début du XXIe aura vu leur mutation comme celle opérée par la gare Saint-Lazare (450 000 voyageurs quotidiens) inaugurée en 2012. La première gare construite en Ile-de-France (1837) avait alors dévoilé ses 10 000 m² de surfaces rénovées et commercialisées par Klépierre autour de la salle des pas perdus. 80 enseignes pour un chiffre d’affaires 2013 de 120 millions d’euros dont une partie est reversée à Gares & Connexions, filiale de la SNCF chargée de l’exploitation de 3 000 gares et haltes ferroviaires. Si le montant des redevances est inconnu pour Saint-Lazare, le site Mobilicités de l’UTP (Union des transports publics et ferroviaires) avance 130 millions d’euros pour les loyers 2013 des commerces situés dans les gares françaises.

Services in situ

Digne d’un centre commercial, cette offre destinée aux voyageurs (95 % des clients selon Gares & Connexions) a valu à Saint-Lazare (photo) d’obtenir la 3e place au baromètre clients de la SNCF derrière Avignon TGV et ex-aequo avec Nancy. Attente confirmée par un sondage réalisé en avril 2014 auprès de 505 clients : 89 % d’entre eux estiment que davantage de commerces et services en gare ʺchangerait leur façon de vivre au quotidienʺ. La SNCF a déjà exploré des pistes allant de la mise à disposition d’un panier fraîcheur délivré par une association de maraîchers franciliens à celle d’une crèche pour enfants (Ermont Eaubonne et gare du Nord) en passant par des prestations de conciergerie telles que pressing ou cordonnerie. L’objectif est de « transformer les gares au bénéfice des clients car, entre les flux du matin et ceux du soir, ces lieux ne sont pas des lieux de vie mais de transit » indique Jacques Peynot, directeur de la direction déléguée des gares transiliennes, à l’exception des six grandes gares parisiennes et des trois gares d’interconnexion (Massy, CDG 1 et CDG 2). De nouveaux services apparaissent ou se confirment tel le partenariat noué avec La Poste pour l’installation de trois boutiques « Pickup Store » où les voyageurs peuvent retirer, échanger ou déposer des colis pour leurs achats en e-commerce dans les gares d’Ermont-Eaubonne, Evry Courcouronnes et Saint-Lazare, ainsi que de nouvelles « Pickup Station » (consignes automatiques de retrait de colis).

Laisser votre commentaire

Articles similaires