time :  jeudi 15 novembre 2018. time : 18:20:11

Les gares de l’Est parisien font leur mue

Le réaménagement autour des grandes gares de l’Est parisien, les gares de Lyon, de Bercy et d’Austerlitz vient d’être lancé par Ile-de-France Mobilités.

Les grandes lignes des futurs aménagements visant à améliorer les correspondances, l’intermodalité et les abords des trois gares voisines, à savoir les gares de Lyon (photo), Bercy et Austerlitz, sont en train d’être définies par Ile-de-France Mobilités. Dans le cadre du plan d’actions des nouvelles gares d’Ile-de-France développé par Ile-de-France Mobilités, ce projet de plus de 100 millions d’euros permettra, à l’horizon 2030, d’optimiser les correspondances et de réorganiser les déplacements des voyageurs entre ces trois gares qui accueillent plus de 760 000 voyageurs au quotidien.

Le scénario souterrain privilégié pour le réaménagement de la gare de Val de Fontenay

Avec 100 000 utilisateurs quotidiens, la gare de Val de Fontenay est la première de l’Est francilien. Elle constitue un important point d’interconnexions entre lignes A et E du RER, ainsi que de nombreuses lignes de bus. Toutefois sa configuration actuelle est source de nombreux dysfonctionnements, à commencer par les liaisons entre les quais des RER E et RER A. Sous-dimensionnés, ces derniers se trouvent vite saturés aux heures de pointe. De plus, avec les prolongements du Tram 1, de la ligne 1 du métro et l’arrivée de la ligne 15 du Grand Paris Express, la fréquentation est amenée à augmenter de 70 % à l’horizon 2030. Ile-de-France Mobilités et l’ensemble des acteurs locaux souhaitent donc réorganiser et agrandir les espaces de la gare ainsi que ses abords.

Lors de la concertation publique menée en février et mars dernier, les participants ont notamment été invités à s’exprimer sur deux scénarios d’aménagement pour relier l’est et l’ouest de la gare : entre la création de souterrains et celle de passerelles, c’est le premier a emporté l’adhésion de la majorité des participants. La première tranche opérationnelle des travaux devrait être lancée avant 2020.

De nouvelles correspondances entre les gares du Nord et de l’Est d’ici 2021

Distantes de seulement 500 mètres, la gare du Nord et la gare de l’Est accueillent à elles deux près de 800 000 voyageurs par jour, dont les deux tiers poursuivent leur trajet en transport en commun. Or, la correspondance entre c’est deux gares est vécue comme inadaptée (circulation, escaliers peu pratiques avec des bagages ou en fauteuil, signalétique peu visible). Lors de la concertation publique qui s’est déroulée en mars dernier, trois sujets ont été soumis à l’avis des participants par Ile-de-France Mobilité : l’amélioration des déplacements au niveau des rues d’Alsace et de Dunkerque ; la création d’une liaison souterraine (connexion entre le tunnel de Château-Landon et celui situé sous la gare de Magenta jusqu’aux quais de la Gare du Nord) et la facilitation du lien entre les rues et les souterrains. La concertation a permis de confirmer tout l’intérêt de la réalisation coordonnée de ces trois volets. Ile-de-France Mobilités va donc poursuivre les études en partenariat avec l’Etat, la Région Ile-de-France, la Ville de Paris et SNCF. A ce stade, la mise en service des nouveaux aménagements est prévue à compter de 2021.

Laisser votre commentaire

Articles similaires